Layering

Par Nathalie Gravel

Cet automne, pour gagner en style, la superposition est de mise. Rien de plus simple, mais attention, pour que l’effet soit réussi, quelques règles s’imposent.
La superposition, communément appelée layering est l’art de superposer plusieurs couches de vêtements ou de maquillage. Ce qui donne un look plus recherché, à condition de ne pas commettre certaines fautes. Attention à l’effet pelure d’oignon en version sac de patates ou au maquillage à l’allure clownesque. Petite leçon de style.

Côté mode
On n’accumule plus les couches vêtements uniquement pour se garder au chaud. C’est avant tout pour afficher un maximum de style et pour donner de la personnalité à notre tenue. Mais de grands principes doivent être respectés, car même le plus hétéroclite des looks a besoin d’équilibre. À savoir : il faut superposer les tissus du plus fin au plus épais, du plus clair au plus sombre et du plus court au plus long.
La tendance grunge — vu chez Saint Laurent Paris et chez 3.1 Phillip Lim, illustre merveilleusement bien le layering avec ses superpositions décalées. Cette saison, c’est dans des couleurs dominantes tels que le vert kaki, le grenat, le marron, le beige et le noir que le grunge se fait voir.

Autre tendance présente lors des défilés, notamment chez Isabel Marant, Céline et Valentino, le look monochrome. Les tons pastels et les couleurs neutres, telles que l’écru, le gris et le beige prédominent dans cette tendance, et se portent aussi en couches superposées. Peur de faire un fashion faux pas ? On combine plusieurs tons d’une même couleur et on amplifie l’impact visuel avec un amalgame de textures variées. Et voilà du layering monochrome !
Pour un résultat final vraiment réussi, on veille à ce que le look ne semble pas trop réfléchi. Comme le layering nécessite un minimum de réflexion, ça peut vite donner un look trop étudié… ce qu’il faut éviter… Vous suivez ?

Côté maquillage
Si le layering est presque un art, il n’est pas nécessaire d’être diplômée de l’École des beaux-Arts pour le mettre en pratique! Et oui, il est possible de multiplier les couches d’ombres à paupières sans craindre d’abominables agglutinations.
Pour afficher un maquillage sans fausse note, on étale une ombre en crème qui servira de couleur de base avant de superposer des fards en poudre. Pour un effet moins léché des plus tendances, on opte pour des fards qu’on applique au doigt plutôt qu’au pinceau.
Le regard fardé de noir, couleur ultraprésente cet automne, est actualisé en parsemant le centre de la paupière d’accents métallisés. Les plus audacieuses joueront les femmes fatales version Versace en juxtaposant un eyeliner vert émeraude à leur fard noir. Pourquoi ne pas revisiter le classique trait d’eyeliner en adoptant la superposition des traits tels que vu lors du défilé de Dior ?
Et la bouche elle? Elle est colorée au doigt d’un dégradé allant d’un rouge bordeaux mat à un brun foncé au centre des lèvres. Un effet négligé totalement contrôlé et étudié, sexy à souhait. Le beauty hit de la saison!

Posez une question à nos experts


5 + huit =

© 2013 BeautéHD. Tous droits réservés.