3 régimes sous la loupe! – P. 44

Les régimes ont toujours été très populaires. Certains les adoptent pour perdre du poids, d’autres pour maximiser leur niveau d’énergie ou encore améliorer leur santé globale. Le point sur trois modes d’alimentation en vogue: le végétarisme, le régime sans gluten et le régime protéiné.

Le végétarisme

L’approche Basé sur diverses valeurs dont une consommation responsable ainsi qu’ un respect des animaux et de l’environnement, le végétarisme est un mode d’alimentation qui croît en popularité. Il existe plusieurs types de végétarisme.

Types de végétarisme & les aliments permis

Semi-végétarisme : Volaille et poisson, œufs, produits laitiers, produits céréaliers, fruits, légumes, noix, graines et légumineuses.
Lacto-ovo-végétarisme : Œufs, produits laitiers, produits céréaliers, fruits, légumes, noix, graines et légumineuses.
Lacto-végétarisme : Produits laitiers, produits céréaliers, fruits, légumes, noix, graines et légumineuses.
Végétarisme strict ou végétalisme : Uniquement des aliments du règne végétal : produits céréaliers, fruits, légumes, noix, graines et légumineuses.

Le flexitarisme gagne aussi du terrain. Cette pratique consiste à réduire la consommation de viande rouge laquelle est remplacée par du poisson, des fruits de mer ou de la volaille ainsi que des protéines végétales.

Les points forts

Une abondance de fruits et de légumes riches en vitamines, en minéraux et en antioxydants qui réduit le risque de cancer. Une alimentation faible en gras saturés, idéale pour une bonne santé cardiovasculaire. Un meilleur contrôle du poids grâce à un apport élevé en fibres : légumineuses, fruits et légumes, produits céréaliers et noix.

Les points faibles

Selon le type de végétarisme, certaines carences nutritionnelles sont plus fréquentes : fer, zinc et oméga-3. Les végétaliens doivent également s’assurer que leur alimentation apporte suffisamment de calcium, de vitamines B12 et D, puisque ces nutriments sont majoritairement présents dans les aliments du règne animal. Le végétalisme peut limiter les occasions sociales vu les nombreux aliments non consommés. Pour éviter la monotonie, un apprentissage culinaire relié à la préparation de plats à base de légumineuses, de noix et de graines est nécessaire.

Le “sans gluten”

L’approche

La diète sans gluten consiste à retirer de l’alimentation tous les produits alimentaires faits à partir du seigle, de l’avoine, du blé, de l’orge, du triticale, de l’épeautre et du kamut. Plusieurs produits alimentaires sont faits à partir de ces grains ; pains, produits de boulangerie, céréales, pâtes alimentaires, couscous, craquelins, plats préparés, bière, pour ne nommer que ceux-là.

Les points forts

Une diète exempte de gluten est nécessaire aux personnes qui souffrent d’une intolérance au gluten (maladie coeliaque) diagnostiquée par un bilan sanguin et une biopsie intestinale. La diète sans gluten peut aussi contribuer à l’amélioration de la santé des personnes touchées par une hypersensibilité au gluten qui se manifeste par des crampes abdominales, de la diarrhée ou de la fatigue.

[...]

Lisez la suite sur notre nouveau magazine en ligne! Abonnez-vous gratuitement! Recevez un coupon rabais de 25% et une analyse de peau gratuite!

Posez une question à nos experts


× trois = 27

© 2013 BeautéHD. Tous droits réservés.